NOS VALEURS


        Les opérations de restauration et de conservation effectuées à l'Atelier sont conformes aux règles de déontologie établies par le Code d’éthique ECCO (European Confederation of Conservator-Restorers' Organisation), qui s’articule autour de principes fondamentaux :

 

- Documentation des interventions effectuées 

- Conservation de la matière originale

- Stabilité des matériaux utilisés pour les opérations

- Réversibilité absolue des traitements

 

 

      Chaque oeuvre est donc traité individuellement selon ses besoins et dans le respect historique et scientifique le plus absolu. Chaque objet recevra donc un traitement spécifique en fonction des matériaux qui la composent, des dégradations qu’elle présente et de sa sensibilité.

Le traitement du support


Jusqu’au XVIIe siècle, les oeuvres peintes étaient le plus souvent réalisées sur des panneaux de bois, progressivement remplacé par du textile au début du XVIe siècle.

Une connaissance historique et scientifique approfondie est nécessaire pour traiter au mieux les oeuvres et parer aux différents phénomènes de détérioration de la cellulose dont les propriétés physico-chimiques en font un matériaux sensible qui se dégrade facilement : elle s’oxyde, subit les tractions mécaniques et les modifications hygrométriques qui entraînent des variations dimensionnelles favorisant l’apparition de déformations (lacunes, déchirures, parasites, fissuration du bois…). 

LE TRAITEMENT DE LA COUCHE PICTURALE


La couche picturale est composée traditionnellement d’une couche d’encollage directement déposée sur le support, d’une couche de préparation (une charge et un liant), de plusieurs couches de peinture superposées, et enfin d’un vernis de protection. En vieillissant, la peinture s’encrasse, le vernis s’oxyde, des réseaux de craquelures apparaissent… Au fil des manipulations, ces strates peuvent aussi perdre en adhésion et se dissocier les unes des autres, provoquant des pertes de matière irrémédiables. La lecture de l’image devient difficile... C'est là que vous faites appel à l'Atelier !